dissabte, 30 de juny de 2007

AÏCHA


Cheb Khaled,lo rei del rai,acompanyat del jove cantant de rai Faudel, interpretant la meravellosa cançó "Aïcha" en un directe espectacular.
Aïcha n'est pas un personnage imaginé. Elle existait en réalité. Aïcha était la reine de Saba, reine gouvernante et très respectée d'un pays qui se situait dans le Yemen moderne. La dernière et la plus indépendante femme du prophète Mahomet elle est devenue le symbole de l'émancipation de la femme aux pays islamistes (en Algérie, en Iran, etc.) où le faible sexe peut se faire massacrer pour porter le voile pas tout à fait comme il faut, ou pour oser faire de la bicyclette… Aïcha est la femme qui refuse d'être opprimée et qui se bat pour toutes les femmes de la planète.


AïCHA

Comme si j'n'existais pas,
Elle est passée a côté de moi,
Sans un regard, reine de Saba.
J'ai dit : "Aïcha, prends : tout est pour toi."
Voici les perles, les bijoux,
Aussi l'or autour de ton cou,
Les fruits bien murs au goût de miel,
Ma vie, Aïcha, si tu m'aimes.
J'irai ou ton souffle nous mène
Dans les pays d'ivoire et d'ébène.
J'effacerai tes larmes, tes peines.
Rien n'est trop beau pour une si belle.

Oooh ! Aïcha, Aïcha, écoute-moi.
Aïcha, Aïcha, t'en vas pas.
Aïcha, Aïcha, regarde-moi.
Aïcha, Aïcha, réponds-moi.
Je dirai les mots des poèmes.

Je jouerai les musiques du ciel.
Je prendrai les rayons du soleil
Pour éclairer tes yeux de reine.
Oooh ! Aïcha, Aïcha, écoute-moi.
Aïcha, Aïcha, t'en vas pas.
Elle a dit : "Garde tes trésors.
Moi, je vaux mieux que tout ça,
Des barreaux forts, des barreaux même en or.
Je veux les mêmes droits que toi
Et du respect pour chaque jour.
Moi, je ne veux que de l'amour."
Aaaah !

Comme si j'n'existais pas,
Elle est passée a cote de moi,
Sans un regard, reine de Saba.
J'ai dit : "Aïcha, prends : tout est pour toi."

Aïcha, Aïcha, écoute-moi.
Aïcha, Aïcha, écoute-moi.
Aïcha, Aïcha, t'en vas pas.
Aïcha, Aïcha, regarde-moi.
Aïcha, Aïcha, réponds-moi.
Lalala... lalala...